Pages: << 1 ... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ... 22 >>

13.03.09

Permalien 16:13:11, par Serge Babary Email , 366 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

FAC BLOQUEE - VOTE BAFOUE

Depuis deux semaines le site des Tanneurs est bloqué .... Il s'agit du rituel bien établi qui veut que depuis 2003, chaque année la Fac de Lettres et sciences humaines est bloquée.
D'AG manipulées en interventions musclées dans les salles de cours, une minorité très politisée ne rêve que du "Grand Soir" !
Minable situation quand on sait qu'un vote électronique organisé par l'université fait apparaître qu'une majorité d'étudiants souhaite la reprise des cours (70%) - 569 "NON" contre 1.318 "OUI".
Pour les bloqueurs "costauds", ce bloquage est "un moyen de lutte" .... Il n'est donc pas question d'y renoncer !
Quel est donc l'intérêt d'amener des étudiants (la plupart majeur) à voter si la Présidence de l'Université ne fait pas respecter ce vote et n'expulse par les trublions ?
C'est se moquer du geste démocratique responsable que représente le vote, c'est surtout démobiliser les votants pour la prochaine occasion. Les "Gros Bras" ont gagné, la violence s'impose, les étudiants qui le désirent majoritairemeent ne pourront pas accéder à leurs cours.
Il est vrai que des cours, ils s'en "foutent" un peu les professionnels du blocage et de la manif ! Leur objectif immédiat (mais constant d'année en année !) c'est de "reconduire" la grêve et, comme l'a dit sans ambage un syndicaliste SUD : "Construire la faillite du Gouvernement" ....
On est bien loin de l'Université, de l'enseignement supérieur, de sa nécessaire réforme et de l'avenir des étudiants retenus en otages dans cette partie hautement politicienne.
Qu'ils se méfient tout de même les petits Gardes Rouges de la pensée unique, il se pourrait que la jeunesse étudiante se lasse de cette destruction "programmée" et du sabotage de leurs études. A l'exemple des étudiants étrangers de TOURS qui sont exaspérés de perdre leur temps et se trouvent "découragés" des sacrifices fais par leurs familles pour les envoyer étudier en France, il se pourrait que les étudiants "bloqués" prennent conscience de l'injustice qui leur est faite par une minorité agressive.
Au Président de l'Université de prendre la responsabilité d'assurer la libertét d'enseignement dans l'Université François RABELAIS

10.03.09

Permalien 23:24:04, par Serge Babary Email , 491 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

DE LA FETE AU CAUCHEMAR ......

Comment un rassemblement pour "faire la fête" peut-il dégénérer, de 22h00 à l'aube, en affrontements entre 200 à 300 "fêtards" et les forces de police ?
C'est pourtant ce qui s'est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche dans le quartier Plumereau !

Après 2 jours de réflexion et d'enquêtes tout le monde s'interroge sur cet événement invraisemblable : d'abord les riverains et les commercants traumatisés pour certains, les journalistes qui analysent, les policiers qui enquêtent, le Préfet lui-même, responsable du maintien de l'ordre, et les "fêtards", sûrement, qui n'en reviennent toujours pas !

Qui peut être responsable de cet immense gâchis ?

- Sûrement pas Facebook comme certains l'ont imaginé ; ce réseau ayant simplement facilité, via internet, la diffusion de "l'invitation" à se rassembler pour "la fête".
- Alors peut-être les "organisateurs" qui, par légèreté et insouciance, ont été dépassés par ce rassemblement dans un lieu public ? Il faudra certainement dans l'avenir "responsabiliser" les initiateurs de tels projets.
- Les "invités", nombreux à répondre à cette sollicitation du samedi soir ? La plupart ne sont certainement pas venus là pour en découdre.

Comment peut-on imaginer un tel enchaînement de violence ?

- La bêtise d'abord, qui incite certains à mettre le feu à des poubelles avec le risque de transmettre l'incendie aux voitures en stationnement et aux immeubles (particulièrement sensibles dans ce quartier ancien).
- L'intervention des pompiers était indispensable ; quel individu à peu près équilibré accueille-t'il les pompiers avec des jets de canettes ? On peut penser que certains "agités" étaient déjà particulièrement "allumés" (alcool ? drogue ?)
- Pour protéger les pompiers et leur permettre de faire leur boulot, il faut donc faire appel aux policiers. Là, bien sûr, la fureur des "fêtards" se déchaîne et nous voilà partis pour des heures d'affrontement !
- La violence devient telle que vers 2h30 du matin des renforts sont demandés à la gendarmerie. Les affrontements sont violents, il faudra plusieurs dizaine de charges des forces de l'ordre et des tirs de flash-ball pour mettre fin, à 4h du matin, à cette nuit de cauchemar !

La Place Plumereau pourra-t'elle rester un haut lieu touristique, au coeur de notre ville où devenir, comme la Rue de la Soif à RENNES, le décor d'affrontements et de violences ? L'alcool et pas mal d'autres substances "illicites" ne sont pas étrangers à ces comportements débiles.

A 5h00 du matin, les services de nettoyage faisaient "le ménage" (sous escorte policière !).
On peut, au passage, s'interroger sur le coût de la plaisanterie : pompiers + policiers + gendarmes + employés municipaux = ?
Tout celà pour maîtriser des énergumènes très peu dignes d'intérêt.

Dimanche matin, à l'heure où les "fêtards" rentraient, d'autres jeunes, quelques centaines dans le départements, partaient vers les casernes de pompiers pour leurs exercices de jeunes pompiers volontaires..... Parlons plutôt de ces jeunes-là !

01.03.09

Permalien 22:08:28, par Serge Babary Email , 584 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

IL FAUT ALLEGER LES CHARGES DES ENTREPRISES !!!!

C'est ainsi que j'ai commencé mon intervention lors du vote du budget (2ème édition !)le vendredi 27 février au Conseil Général.

"Il faut alléger les charges des entreprises" :

- C'était déjà une EXIGENCE dans le cadre de l'Economie mondialisée pour préserver la capacité concurrentielle de nos entreprises,
- C'est maintenant un IMPERATIF face à la crise sans précédent que nous connaissons et qui est multiforme :
- d'abord FINANCIERE : elle assèche les trésoreries des entreprises, elle handicape l'investissement,
- ECONOMIQUE : elle voit s'effondrer les marchés de produits et services,
- maintenant SOCIALE : les chiffres du chômage le prouvent et, en Indre-et-Loire, ce sont 18.000 personnes qui ont perdu leurs emplois.

Le Gouvernement, par son plan de relance, répond à ces exigences :
- redynamisation des flux financiers,
- incitation à l'investissement pour les entreprises.

Les Présidents de la REGION Centre et de l'AGGLO Tours(+)plus dans leurs décisions de soutenir l'investissement vont dans le même sens.

QUE FAIT LE DEPARTEMENT D'INDRE-ET-LOIRE ?
Est-ce qu'il participe à cette mobilisation ? NON !
Il augmente la fiscalité et donc la TAXE PROFESSIONNELLE sur les entreprises de + 12% !!!
Cette taxe représente déjà 66 Millions d'euros, la ponction supplémentaire sera donc de 7 millions d'euros sur les entreprises de notre département !
Voilà la réaction de l'ensemble des chefs d'entreprises de Touraine transmise par un courrier conjoint de la CGPME, du MEDEF et de l'UPA (Union Professionnelle Artisanale) du 23 décembre 2008 représentants les 20.000 entreprises de notre département :

"Pour l'ensemble de nos entreprises, il ne saurait être question d'accepter une telle AGESSION FISCALE à leur égard et d'en cautionner les effets notamment dans cette période de crise."

Ces responsables professionnels apprécieront certainement les propos de certains élus de la majorité conseillant, dans la perspective de la suppression annoncée de la Taxe Professionnelle, de prendre date AU NIVEAU LE PLUS ELEVE POSSIBLE du taux pour assurer une compensation "juteuse" lors du remplacement de cette taxe.

Alors, ces 7 MILLIONS supplémentaires de ponction fiscale sont-ils destinés à renforcer les investissements du Conseil Général en 2009 ?
Evidement NON ! Car le budget d'investissement baisse de 6 Millions d'euros, passant de 119 Mo à 114 Mo et ne peut donc répondre à l'attente des entreprises, alarmant d'ailleurs le secteur du BTP :

Le Président du Syndicat Professionnel des Entreprises de Travaux Publics d'Indre-et-Loire s'exprime ainsi dans un courrier aux élus :
" Dans ce contexte difficile, vos orientations et vos choix budgétaires en matière d'investissements publics pour l'année 2009 influeront de manière significative sur la situations de l'EMPLOI en Touraine.
Nos entreprises vous demandent donc en ces temps d'incertitude de soutenir l'investissement public et de veiller à ce que les projets ne soient pas retardés ou repoussés inutilement".

Qu'en est-il en REALITE : ON PRELEVE SUR L'INVESTISSEMENT DES ENTREPRISES EN AUGMENTANT LA T.P. pour FINANCER du FONCTIONNEMENT au Conseil Général !!!!!

De plus, en ne participant pas au PLAN DE RELANCE en limitant les investissements, on SE PRIVE d'une facilité octroyée par l'Etat d'un remboursement anticipé de la TVA de 8 Millions d'euros !!!!!

CETTE AUGMENTATION DE LA PRESSION FISCALE EST DONC UN NON-SENS ECONOMIQUE doublé d'un MAUVAIS CALCUL FINANCIER pour l'INDRE-ET-LOIRE !

MARX affirmait que : "Le Profit, c'est du salaire accaparé" ;
en le paraphrasant j'indiquais que : "La fiscalité outrancière, c'est aussi du salaire accaparé, et donc de l'emploi menaçé !"

Le vote du budget a malheureusement été acquis par 22 voix (majorité de gauche) contre 15 -
L'AUGMENTATION DE LA FISCALITE POUR 2009 est donc de + 12 % !

15.02.09

Permalien 21:04:43, par Serge Babary Email , 66 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

FACE-A-FACE à propos de la TAXE PROFESSIONNELLE

Un récent Face-à-Face sur TV-TOURS avec Marie-France BEAUFILS, Sénatrice-maire de Saint-Pierre-des-Corps, m'a permis de développer tous les arguments qui militent pour la suppression de cet "IMPOT IMBECILE" (dixit François MITTERAND !).
La décision du Président SARKOZY de supprimer la T.P en 2010 ne peut que réjouir l'ensemble des entrepreneurs.

http://www.tvtours.fr/emissions.php?e=facaface

Votre avis ?

12.02.09

Permalien 22:55:31, par Serge Babary Email , 415 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

BLOCAGE AU CONSEIL GENERAL...... AMBIANCE !

Cette réunion du 11 février devait débloquer la situation, remettre en route la procédure budgétaire, bref repartir à zéro après 2 mois de tergiversations.
La première discussion sur les Orientations Budgétaires 2009 date du 2 décembre dernier.
Le vote du Budget 2009 prévu le 16 Janvier 2009 a fait l'objet, à notre avis, d'une convocation tardive rendant invalide son adoption. Pour cette raison, notre Groupe "Rassemblement pour la Touraine" a déposé un recours au Tribunal Administratif. Le Préfet en a fait de même avant-hier.
La Majorité de gauche a tout de même voté "son" budget et considère qu'il est valide.
Cependant la Présidente souhaite malgré tout recommencer l'ensemble de la procédure :
- nouvelle discussion sur les Orientations Budgétaires ce 11 février
- nouveau vote du budget le 27 février.

Comment peut-on imaginer discuter d'Orientations budgétaires si ce débat a déjà eu lieu (2.12.08) et si le budget en question a déjà été voté (16.01.09) et considéré comme adopté par la majorité ?

Tout le mystère juridique est là !

Pour en sortir, nous avons proposé avant toute chose de voter l'annulation du premier budget dont la validité est discutée et, parallèlement, de susprendre notre recours.
Ainsi nous pouvions DANS LA SERENITE reprendre la discussion budgétaire.

Mais il était inscrit que ce mercredi 11 février serait celui de la discorde.
Les attaques de la majorité contre le Président de la République, contre le gouvernement et, bien sûr, contre notre groupe et sa gestion passée ont été d'une VIOLENCE INOUIE !
La Présidente Claude ROIRON aurait pu calmer le jeu en avançant sur les propositions d'apaisement que Pierre LOUAULT a présentées au nom de notre groupe.
Rien n'y fit ; les attaques véhémentes de Claude-Pierre CHAUVEAU et de Martine BELNOUE ont surpris tous les présents (la presse s'en est d'ailleurs fait l'écho !)
Du coup, la discussion d'Orientation Budgétaire (objet de la convocation) n'a toujours pas eu lieu !!!!
Tout le dispositif budgétaire est donc dans l'impasse, et seul Philippe LEBRETON semble se réjouir de cette matinée où il a pu, au milieu de la tension ambiante, revenir soutenir une présidente, un groupe et un budget qu'il rejettai en bloc il y a tout juste un mois !

QUESTION : Le Département d'Indre-et-Loire est-il mieux géré depuis les élections de mars 2008 que lors des années précédentes ?

<< 1 ... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ... 22 >>

Mon site web
www.tours-ensemble.fr

Juillet 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31