Pages: << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 22 >>

18.10.10

Permalien 23:20:45, par Serge Babary Email , 591 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

L'ETAT-C.G.T

Il y a eu, en son temps, l'ETAT-RPR ; période où le parti gaulliste, puissant et organisé, tenait tous les rouages de l'Etat.
Ses détracteurs, parfois à juste titre, s'inquiétaient de l'emprise de ce mouvement largement au-delà du domaine strictement politique. Ses élus, démocratiquement désignés, ne pouvaient cependant pas être suspectés de n'avoir aucune légitimité et, finalement, leur pouvoir "envahissant" leur venait d'élections libres et pluralistes que nos concitoyens d'alors avaient largement approuvées.

Autres temps, autres moeurs !
Nous nous trouvons maintenant, en cet automne 2010 dans une situation inverse !
Un Président de la République légitimement élu, un Gouvernement désigné pour réformer et une Majorité à l'Assemblée Nationale désireuse de mener à bien la fameuse, et si souvent évitée, REFORME DES RETRAITES. Après l'Assemblée voilà le projet au Sénat ; la procédure démocratique semble suivre son cours .....

Oui, mais voilà, hors du champ politique l'ETAT-CGT veille !

Pour empêcher le vote de cette réforme (que TOUS les pays européens ont déjà réalisée !)la CGT et ses alliés fait donner la RUE ; c'est là que se détermine toujours le "troisième tour des élections" (c'est-à-dire lorsque la droite a gagné démocratiquement les 2 premiers tours !).

Alors l'ETAT-CGT c'est quoi :
- c'est la possibilité de bloquer les transports urbains (Trams, métros, bus)
- de paralyser la SNCF (TGV, Corails, TER, trains de banlieue)
- de perturber la distribution du courrier en bloquant la Poste
- bien sûr, dès la rentrée, de bloquer par la grève les collèges et lycées à travers le pays
- de ne pas oublier, dès la rentrée universitaire, d'assurer le bloquage des Facs,
- de ne pas oublier non plus les tout petits en décrétant, souvent à l'improviste, la grève des cantines scolaires, des crêches, des garderies
- on peut aussi s'intéresser aux services municipaux en n'assurant plus le ramassage des ordures ménagères,
- en principe, pendant tout ce temps, il est d'usage de bloquer les ports, tout particulièrement Marseille, sans doute par "internationalisme européen" et sympathie pour les ports amis de Rotterdam, Anvers ou Barcelone !
Comme tout celà semble ne pas suffire pour mettre à genou l'économie du pays, la tenacité du gouvernement et la bonne volonté de la population, et comme la volonté d'un Etat est toujours quelque peu hégémonique, l'ETAT-CGT veut toujours aller plus loin :
- la grève dans les raffineries étant trop lente à provoquer la pénurie de carburant, on en organise le blocage ; succés garanti entraînant la fermeture de milliers de stations-service.
- mais tout celà est lent, trop lent à faire de l'effet ; alors on pense organiser un blocage des zones d'activité et des axes routiers et autoroutiers par les transporteurs,
- heureuse initiative qui met en péril la logistiques des grandes surfaces alimentaires incapables de se réapprovisionner, enfin du concret !

On en est là.... pour l'instant !

Mais rassurons-nous, l'ETAT-CGT a encore beaucoup de possibilités à sa disposition pour agir pour le bien du plus grand nombre :
- arrêter les centrales nucléaires, fermer les aéroports, faire le blocus des villes, arrêter les livraisons de gaz, d'eau, de farine !

Rappelons que la FRANCE est la cinquième puissance économique mondiale ; quelle efficacité , bravo au peuple de France pour sa réussite, merci à l'ETAT-CGT pour sa maîtrise de l'organisation sociale de ce grand Pays.

08.07.10

Permalien 23:30:29, par Serge Babary Email , 420 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

TRAMWAY : L'ENQUETE PREALABLE S'ACHEVERA LE 15 JUILLET


La population a jusqu'au 15 juillet pour donner son avis sur l'enquête préalable à la déclaration d'utilité publique de la 1ère ligne de tramway de TOURS.

L'enquête concerne :

1) La déclaration d'utilité publique de tous les ouvrages intégrés dans le programme à savoir :

- les installations liées à la voie, les stations ;

- les infrastructures nécessaires au fonctionnement de la ligne (parcs relais, centre de maintenance, ouvrages d'art);

- les aménagements urbains directement liés (déviations de voirie, cheminements piétons, pistes cyclables, plantations) ;

- les requalifications urbaines intégrées au programme (place de la Tranchée, place Choiseul, ilôt Gentiana).

2) La mise en compatibilité des documents d'urbanisme des villes de Tours et de Joué-les-Tours.

L'enquête NE CONCERNE PAS la déviation de réseaux préalable au travaux qui sera engagée dès cet été et les opérations urbaines situées le long du trajet mais en dehors du périmètre d'opération.

A NOTER QUE L'ENQUETE N'EST PAS LE LIEU POUR S'EXPRIMER EN FAVEUR OU CONTRE LE PROJET DU TRAMWAY. C'EST UN DEBAT QUI RELEVE AUJOURD'HUI DU PASSE.

Voici quelques observations (non-exhaustives) à proposer :

- la mise en oeuvre par le SITCAT d'une navette gratuite pour relier, aux heures requises par les mouvements aéroportuaires, l'aéroport de Tours à la station Vaucanson. (En étant "téméraire" on peut demander que la ligne de Tramway se poursuive jusqu'à l'aéroport quelques centaines de mètres plus loin !).

- la création de parcs relais supplémentaires du fait de la capacité estimée insuffisante des deux parcs envisagés aux terminus nord et sud (250 places chacun, étendues à 400);

- la réalisation d'une trémie couverte à l'arrivée sud du Pont Wilson pour faciliter et fluidifier la circulation automobile dans le sens EST/OUEST ;

- la réalisation de plans de circulations adaptés pour contrebalancer la quasi suppression d'une voie de circulation dans l'avenue Maginot qui est l'une des principales pénétrantes de la ville ;

- la réalisation d'une station supplémentaire à Joué-les-Tours entre les stations Pont Volant et Joué Gare, afin de desservir le quartier de la Grange Marbellière ;

- le traitement particulier de la station "rue Nationale" pour la dédier à une représenta&tion de l'économie départementale ;

- bien entendu, insister sur le respect des plantations d'arbres aussi bien à Tours-Nord qu'au Sanitas

ALORS, A VOS PLUMES, en Mairie de Tours ou à Joué ; vous avez jusqu'au 15 Juillet !

05.07.10

Permalien 20:40:38, par Serge Babary Email , 411 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

TOURS 1ère des grandes villes COMPETITIVES;


Dans un récent palmarès de l'EXPRESS (3 juin), TOURS se classe première de sa catégorie
(Aire urbaine de 250.000 à 500.000 habitants) pour la COMPETITIVITE.

Ce classement s'établit d'après 6 critères où TOURS se trouve toujours dans les six premières villes de sa catégorie, ce qui lui permet, au total d'être PREMIERE;

- ACCESSIBILITE : 3ème
- ATTRACTIVITE FONCIERE : 6ème
- DYNAMISME ECONOMIQUE : 4ème
- SOCIOLOGIE : 5ème
- TAILLE : 3ème
- TOURISME : 5ème

Nous devons nous réjouir de ce classement en prenant soin de noter que CE QUI FAIT LA COMPETITIVITE D'AUJOURD'HUI est le résultat de décisions prises il y a 15 à 20 ans.

EXEMPLE : Concernant l'ACCESSIBILITE où nous sommes bien placés, ce "score" résulte de la présence des AUTOROUTES, du TGV, de l'AEROPORT ; autant d'infrastructures qui en leur temps ont été difficiles à imposer. De plus sur ces trois points les menaces actuelles sont réelles quant à leur développement mettant en cause la future "COMPETTITIVITE" de notre VILLE dans les 15/20 ans à venir.
Plus précisément :
- Autoroute, le délestage par un A10 bis contournant l'agglomération est vivement combattu,
- TGV, le manque de réflexion sur une 3ème Gare le long de la LGV fait craindre une désserte moins fréquente dans l'avenir,
- Aéroport, la fronde des écologistes, le désintérêt annonçé du Conseil Général nous priveront-ils de cet atout indispensable (y compris dans la rubrique tourisme !)

Je souhaite revenir également sur cette rubrique TOURISME où nous apparaissons en 5ème position.
Cette position ne me semble pas satisfaisante derrière CLERMONT-FERRAND, AVIGNON, CAEN et DIJON.
Dans ce domaine nous devrions être à la toute première place ! Il y manque une volonté d'actions communes des différentes institutions et la définition d'une stratégie offensive ... Attention de ne pas perdre de notre attractivité en laissant "filer" notre "marketing" territorial ; la concurrence est rude entre les différentes destinations touristiques.
NOUS DEVONS ETRE ICI A LA PREMIERE PLACE !

Même si il ne faut pas bouder notre satisfaction, ne laissons pas s'installer des éléments de doute ou des tergiversations qui seraient préjudiciables à notre ATTRACTIVITE FUTURE.
Prenons exemple sur le courage politiques des décideurs d'il y a 15/20 ans (Jean ROYER pour le Centre de Congrés ; André-Georges VOISIN pour l'anticipation de l'arrivée des autoroutes) qui positionne maintenant notre ville en tête des classements. RIEN N'EST DU AU HASARD !

22.06.10

Permalien 23:18:25, par Serge Babary Email , 350 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

QUELQUES ARGUMENTS POUR PREPARER LA MANIF DU 24 JUIN !

Une "bonne" manif ça se prépare !
Comme je suis certain que vous êtes en train de répéter les slogans pour la "défense" des retraite du 24 juin, je vous propose, en tête de cortège, une simple banderole ainsi libellée :

" A COTISATION EGALE, RETRAITE EGALE !"

Vous pouvez être assurés du succés de votre démonstration surtout si vous avez le loisir de développer ces quelques arguments qui "militent" pour un respect de l'équité entre les différents cotisants :

- Dans le public, les pensions sont égales à 75% du dernier salaire. Dans le privé, le calcul se fait sur 25 ans et un retraité ne touche plus, en moyenne, que 60% de son dernier revenu, voire 45% s'il a été cadre supérieur. En résumé : DES PENSIONS 30% MEILLEURES DANS LE PUBLIC !

- L'âge moyen de départ à la retraite est de 58,5 ans dans le public contre 61 ans dans le privé. On profite de sa retraite pendant 22 ans dans le public contre 16 ans dans le privé ; dans le public on prend donc plus tôt sa retraite et on vit plus longtemps !
En résumé : DES RETRAITES 40% PLUS LONGUES;

- La cotisation est allégée pour le régime public : 7,85% au lieu de 10,55% dans le privé. En résumé : DES COTISATIONS 25% PLUS FAIBLES.

- Quelle que soit l'ampleur de la crise économique, la retraite des fonctionnaires ne baisse jamais. Elle est garantie, quoi qu'il arrive, à 75% de leur dernier traitement alors que, dans le privé, le niveau des pensions ne cesse de diminuer.
En résumé : DES PENSIONS 100% GARANTIES.

- RESULTAT : Un EURO cotisé par un agent du public va lui rapporter en moyenne deux fois plus de pension de retraite qu'un EURO cotisé dans le privé ! Ce n'est évidement pas pour compenser un salaire moindre dans le public puisque dans la fonction publique, les salaires sont en moyenne 17% plus élevés que dans le privé.

Avec tous ces arguments vous devez amener vos voisins de manif à retourner leurs pancartes et à exiger avec vous LA REFORME POUR L'EQUITE !

(informations selon Sauvegarde Retraites : www.sauvegarde-retraite.org)

19.06.10

Permalien 23:43:14, par Serge Babary Email , 636 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

"MON CHOIX, C'EST L'ACTION" !

Dans la TRIBUNE de TOURS du jeudi 10 juin, le journaliste me lançait une sorte d'ultimatum en titrant : "Serge BABARY devra choisir entre la CCI et la politique ..."
Bien entendu, personne d'autre que lui ne m'a jamais adressé un tel oukase !

Son article se développait ainsi :
"SB, 1er Vice-Président de la CCI Touraine - et donc successeur "naturel" de Roger MAHOUDEAU à la tête de la 2ème Chambre de Commerce de la Région Centre, ne pourra plus longtemps courir deux lièvres à la fois. C'est du moins ce que l'on murmure de plus en plus fort dans l'entourage de l'intéressé (!). Impensable, en effet, de voir SB, qui aspire à être le chef de file de l'opposition municipale à TOURS, grâce à l'association EVOLU'TOURS, continuer à contester la politique menée par Jean GERMAIN et en même temps, dans le cadre d'un hypothétique mandat consulaire s'associer avec le maire PS de Tours pour mener des actions communes. SB dispose encore de quelques semaines pour trancher .... Reste que si d'aventure SB préférait la voie politique ...." (suit la "menace" d'une candidature concurrente pour la succession de l'actuel Président de la CCIT) !

Devant l'accumulation de contre-vérités et après un entretien téléphonique avec le journaliste, je souhaite reproduire "in-extenso" le communiqué que je lui ai transmis tant le commentaire paru dans la TRIBUNE DE TOURS du jeudi 17 juin est éloigné de ma réponse (en particulier tout ce qui touche à l'aspect "municipal", le journaliste s'entêtant à me prêter un rôle au sein de l'opposition municipale alors que je ne suis plus élu à la Ville !):

"Revenant sur l'article du jeudi 10 juin qui s'interrogeait :"Serge BABARY devra choisir entre la CCI et la politique ...",
mon commentaire est le suivant :
"Mon choix est fait, c'est celui de l'ACTION !"
En effet, mes différents engagements politiques et économiques n'ont toujours eu qu'un seul objectif : Assurer le rayonnement et le développement de TOURS et de la TOURAINE;
Il n'est pas inconvenant qu'un responsable d'entreprise puisse avoir un mandat électif !
Elu (2001) et réélu (2008) Conseiller Général de TOURS-CENTRE, j'entend bien poursuivre mon action auprès de la population de ces quartiers de notre ville.
Qui peut dire par ailleurs que certaines décisions politiques locales n'interfèrent pas avec la vie économique de notre territoire : c'est le cas des menaces sur l'aéroport de TOURS ou le fait de dissoudre l'Agence de Développement Economique, par exemple!
Un responsable économique n'a-t'il pas son mot à dire à ce moment là, et qui peut l'empêcher d'intervenir dans l'enceinte du Conseil Général où il est élu ?
N'étant pas élu à la ville, je n'interviens pas dans le débat municipal et je ne brigue aucun leadership dans ce domaine ; le chef de file de l'opposition étant Renaud DONNEDIEU DE VABRE, il lui appartient d'organiser le groupe d'opposition.
Dans ces conditions je ne vois pas ce qui empêcherait le futur Président de la Chambre de Commerce (puisque l'on parle de cette éventualité pour moi) de mener des actions communes avec le Maire de Tours pour le bien du développement de notre agglomération !
Le seul choix que je fais donc, c'est celui de l'action, c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai créé l'association EVOLU'TOURS, forte maintenant de 200 adhérents dont le maître mot est "RASSEMBLER et AGIR" pour TOURS et la TOURAINE. Nous y travaillons sur des projets de développement, de formation individuelle et du travail de prospective au service de notre cité.
Je pense que cette action positive dont chacun vante l'efficacité ne peut être que profitable à notre territoire, c'est ma principale ambition."

Bien qu'indiquant que j'avais "réagi avec fermeté et vigueur" au précédent billet, le journaliste s'est tenu bien éloigné de ce texte .....

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 22 >>

Mon site web
www.tours-ensemble.fr

Juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31