Archives pour: Janvier 2009

Pages: 1 2 >>

28.01.09

Permalien 20:30:42, par Serge Babary Email , 440 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

UNE GREVE : POUR QUOI FAIRE ?

L'appel à la grève par l'ensemble des syndicats pour le 29 Janvier devrait toucher tous les secteurs de l'économie et de l'administration.
Les slogans, répétés à l'envie sur toutes les chaînes de télévision et à la radio par les "leaders" syndicaux de toutes obédiences, sont archi-connus :
"POUR LA DEFENSE DE L'EMPLOI ET DU POUVOIR D'ACHAT".
Qui peut sérieusement être opposé à une telle revendication ?
Une chose est de l'exprimer, une autre d'obtenir satisfaction ....

Tout d'abord l'EMPLOI : La crainte compréhensive, c'est le retour du chômage de masse, conséquence malheureusement prévisible de la crise financière et économique. Tout le monde supporte et regrette cette situation mais il ne sert à rien de MANIFESTER contre une crise internationale ; la seule réponse c'est l'action pour la RELANCE de l'économie et la reprise du flux financier par le système bancaire. Les manifestants exprimeront donc plutôt leur refus du plan de relance lançé par le Président de la République et le Gouvernement. Mais l'EMPLOI, dans le secteur privé (le secteur marchand) ne se décrète pas : si l'activité économique sombre, les salariés sont menacés. Quel PLAN ALTERNATIF se présente à nous ?
Dans le secteur public, la défense de l'EMPLOI c'est d'abord le refus de voir diminuer le nombre de fonctionnaires alors que cette réforme est IMPERATIVE, tant le poids de la fonction public est disproportionné en France par rapport à tous les autres pays développés, entraînant pour l'Etat l'impossibilité d'en assurer la charge.

LE POUVOIR D'ACHAT : La hausse des prix, parfois le gel des salaires, la précarité de nombreux emplois expliquent la dégradation du climat social. Un sentiment d'injustice peut naître des conséquences du plan de relance qui favorise l'investissement aux dépens du pouvoir d'achat des salariés. Mais l'ETAT pour le secteur public et les ENTREPRISES pour le secteur marchand sont-ils en situation de répondre à une exigence d'augmentation des salaires ? Peut-on raisonnablement imaginer que leur situation financière le permet ? Evidemment NON.

Les syndicats prennent donc une très grande responsabilité sociale en agitant des slogans qui n'ouvrent malheureusement sur aucune perspective crédible. Ils ouvrent simplement la voie à l'expression d'un ras-le-bol généralisé et à une colère froide des salariés en plein désarroi. Les tentatives de récupération de ce mouvement par le PS qui ne souhaite pas se faire doubler par l'extrême gauche dans l'accompagnement de ces manifestations indiquent bien les limites de l'exercice. Attention de ne pas allumer un feu qu'aucun politique responsable n'est en mesure de maîtriser !

18.01.09

Permalien 21:08:02, par Serge Babary Email , 426 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

DEPARTEMENT : BUDGET CATASTROPHIQUE

Tout a été dit sur le caractère inacceptable du Budget présenté pour 2009 par la majorité socialiste du Conseil Général.
Après le jugement sévère porté par "l'ancien" premier Vice-président Philippe LE BRETON et son refus d'être présent pour le vote du budget ainsi que l'absence d'un second Vice-président, Alain MICHEL, Claude ROIRON n'en a pas terminé avec les difficultés !
En effet, en début de séance, les 15 membres de notre groupe d'opposition quittaient la salle de délibération pour dénoncer les vices de forme dans la présentation de ce budget et tout particulièrement le non-respect des délais de transmissions des documents budgétaires.
Dans ces conditions, et en attendant la décision du Tribunal administratif pouvant invalider cette déllibération, la majorité socialiste (19 membres) a voté toute seule SON budget !
La flagornerie des différents intervenants s'est donnée libre cours : "un budget voté sans état d'âme", "un budget de résistance", "un budget sincère, de combat et d'espoir" !!!! ainsi se sont déchainés dans une belle unanimité les membres présents sans se soucier des CONSEQUENCES CATASTROPHIQUES DE LEUR DECISION POUR NOTRE DEPARTEMENT !
On a pu aussi pénétrer dans "l'intimité fiscale" de certains conseillers généraux : Gérard GERNOT et Martine CHAIGNEAU nous ont précisé que cette hausse d'impots ( + 12%) ne représentait finalement pour leur taxe d'habitation qu'une hausse de 25 euros ! Ce genre d'argument est évidement stupide car si 25 euros de hausse c'est peu, 50 euros ce n'est pas beaucoup non plus ... alors pourquoi ne pas augmenter de.... + 24 % !
A ce compte là, on peut aussi mensualiser la hausse, par exemple 10 euros par mois, ce n'est pas non plus beaucoup ! Il suffirait d'augmenter alors de + 51 % !!!!!! Bref tout celà est ridicule.
Plus sérieusement, une PME qui paie une taxe professionnelle annuelle de 25.000 euros, subissant cette hausse soit disant minime de + 12 % va voir la ponction fiscale augmenter de ..... 3.000 euros pour l'année ; et là, ce n'est pas rien ! Qu'en pensent les bienheureux défenseurs de cette hausse invraisemblable ?
Je l'ai dit lors de la conférence de presse à l'issue de notre "coup d'éclat", je le répète ici : "Les chefs d'entreprise du département sont très remontés contre le conseil général".
HAUSSE DE LA FISCALITE - BAISSE DE L'INVESTISSEMENT - AUGMENTATION DES FRAIS DE FONCTIONNEMENT - EMBAUCHES MASSIVES (70 postes !)....
il était IMPERATIF de demander l'annulation de ce budget calamiteux et exiger l'invalidation de sa délibération.

15.01.09

Permalien 22:50:41, par Serge Babary Email , 656 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

CONSEIL GENERAL : UN BUDGET "DANGEREUX"

Un budget "dangereux", c'est ainsi que le 1er Vice-Président du Conseil Général en charge des finances a qualifié le projet de budget 2009 !
Chacun connaît maintenant le "divorce" entre la Présidente Claude ROIRON et deux de ses vice-présidents (Philippe LE BRETON - Maire de JOUE-LES-TOURS et Alain MICHEL - Maire de LA RICHE).
Il est vrai que depuis 10 mois qu'ils sont élus, les conseillers généraux socialistes subissent une "centralisation extrême" et une "gouvernance autoritaire" selon les deux intéressés. "On ne traite pas les élus de cette façon-là !" insiste Philippe LE BRETON.
Le département d'Indre-et-Loire est d'ailleurs le seul département où, dix mois après leur élection, les vice-présidents n'ont toujours pas reçu leur délégation de signature, les obligeant à tout faire "viser" par la présidente ! Bonjour la confiance..... et bonjour l'efficacité !
Quoiqu'il en soit, le projet de budget 2009 et le taux annoncé de hausse de la fiscalité ( + 12%) a entraîné cette cassure dans l'équipe socialiste.
On est en présence d'une augmentation fiscale en contradiction avec les engagements de campagne de la candidate C.ROIRON en mars 2008, en contradiction également avec les exigences économiques du moment et en contradiction enfin avec TOUTES les décisions fiscales des autres collectivités locales PS (Région et Tour(s)plus!).
1) Des engagements de campagne non tenus, mais UNE AUGMENTATION POUR QUOI FAIRE ?
- pas pour investir (diminution de 6 millions d'euros) alors que les entreprises attendent les commandes des collectivités locales pour maintenir leur activité dans cette période de crise.
- mais pour payer des dépenses de fonctionnement, un "dérapage dangereux de la masse salariale" (création de 78 postes -je confirme : 78 postes !), et des dépenses somptuaires d'aménagement et de réception !
"QUAND TOUT LE MONDE SE SERRE LA CEINTURE, IL FAUT MONTRER L'EXEMPLE" !

2) Augmentation des charges des entreprises + diminution des investissements du département = DANGER pour l'activité économique du département.
- "Pour l'ensemble de nos entreprises, il ne saurait être question d'accepter une telle agression fiscale à leur égard et d'en cautionner les effets notamment dans cette période de crise" déclarent dans un communiqué commun la CGPME, le MEDEF Touraine, et l'Union Profesionnelle Artisanale.
- "La Touraine n'a pas besoin de coups de frein, les entreprises tourangelles ont besoin d'une dynamisation de la commande publique. Cela passe par une volonté politique d'investissements." déclarent les mêmes.

3) Les "collègues" socialistes de Claude ROIRON n'arrivent pas aux mêmes "conclusions" fiscales qu'elle :
- à la Région, stabilité fiscale :
"quand nos concitoyens sont en situation de perte de pouvoir d'achat, il est important qu'ils ne soient pas mis davantage à contribution." déclare François BONNEAU, Président PS du Conseil Régional Centre.
- à TOUR(s)PLUS, pas de pression fiscale supplémentaire:
"...le budget 2009 permettra d'atténuer les effets de la crise..." confirme Jean GERMAIN, Président PS de la Communauté d'agglomération.

Autrement dit, avec son projet de hausse de 12 % de la fiscalité départementale, la nouvelle "patronne" socialiste a réussi :
- à faire réagir de très nombreux de nos concitoyens révoltés par la désinvolture avec laquelle sont dépensés les deniers publics,
- à casser sa majorité par la brutalité de ses décisions,
- à réunir l'ensemble des entrepreneurs de Touraine dans la contestation de l'alourdissement des charges fiscales et le constat de la baisse dramatique des investissements,
- à conduire une poliltique contraire à celle de ses propres amis politiques dans les autres collectivités locales environnantes.

Ce positionnement singulier démontre les choix calamiteux de l'exécutif du Conseil Général et en tout premier lieu de sa présidente ; elle en porte l'entière responsabilité et, pour moi la réponse à ce projet de budget "mirobolant" est évidement NON, NON et NON !
Suite à la session du Conseil Général demain matin 9h00 ...

10.01.09

Permalien 19:17:29, par Serge Babary Email , 206 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

RASSEMBLER ET AGIR POUR TOURS

A nouvelle année, NOUVEAU PROJET.
Afin de RASSEMBLER tous les citoyens de sensibilité de Droite et du Centre qui souhaitent agir pour la chose publique et la vie de notre cité, j'ai pris l'initiative de lançer avec une équipe ardente et efficace l'association EVOLU'TOURS.
Il s'agit de réfléchir, discuter, fédérer et innover, afin d'aboutir à des ACTIONS susceptibles d'intéresser et mobiliser nos concitoyens. Sur tous les projets concernant notre vie au quotidien, chacun pourra se rapprocher d'un groupe de travail studieux, ouvert et amical.
Au sein du groupe chacun devra respecter TROIS VALEURS :

- L'EFFICACITE : Pour ne pas se contenter de discussions stériles mais aboutir à des actions concrètes.
- L'ALTRUISME : Qui doit guider l'ouverture vers les autres par l'écoute, le respect et la compréhension.
- LA CONVIVIALITE : Pour favoriser les relations amicales et de solidarité entre les membres de l'association.

En ce début d'année, j'appelle donc tous les Tourangeaux à se mobiliser pour le renouveau de la Droite et du Centre dans notre ville et notre département en utilisant l'outil et les méthodes de notre association EVOLU'TOURS.

Ensemble, affirmons notre volonté : "RASSEMBLER ET AGIR POUR TOURS !"

Pour plus d'informations : http://www.evolutours.fr

04.01.09

Permalien 20:00:10, par Serge Babary Email , 249 mots   French (FR)
Catégories: Non catégorisé

LES DIFFICULTES QUI NOUS ATTENDENT EN 2009 SERONT GRANDES ....

Tout le monde l'a bien compris en voyant la crise économique et financière mondiale se développer, le Président SARKOZY l'a rappelé solennellement lors de ses voeux : LES DIFFICULTES QUI NOUS ATTENDENT EN 2009 SERONT GRANDES.
Pour autant, faut-il figer toute action gouvernementale ?
Ce n'est pas l'intention de François FILLON qui déclare : "En 2009, nous ne faiblirons pas, nous ferons l'ensemble des réformes."
En Touraine, la nouvelle majorité départementale et sa présidente Claude ROIRON ne retiennent de cette action que "des mauvais choix nationaux", "la mise à mal des services publics", l'éternel "désengagement de l'Etat" et, bien sûr, "le manque de rigueur de la précédente majorité de droite".....
Tout celà pour JUSTIFIER une hausse des impôts départementaux annoncés entre + 10% et + 15 % !.... "malgré l'engagement pris au moment de l'élection de mars dernier" (tout ceci faisant l'objet de pages entières de pub dans la NR pour faire passer la pilule amère !).
Il faudra bien sûr revenir très vite sur cet "acharnement fiscal" dénoncé avec vigueur par de nombreuses voix dans le département.

En ce début d'année, conservons tous notre confiance en l'avenir, en notre capacité de surmonter les difficultés annoncées ; renforçons les solidarités en étant attentifs aux plus faibles, et ... agissons !

A TOUTES ET A TOUS J'ADRESSE MES MEILLEURS VOEUX DE BONHEUR POUR 2009 - QUE CETTE NOUVELLE ANNEE SOIT PLEINE DE SATISFACTIONS POUR VOUS ET VOS PROCHES.

1 2 >>